samedi 23 juin 2007

Société - le permis de conduire à un point


ça y est c'est officiel le Ministère de l'Intérieur vient de décider le lancement du permis de conduire à un point. J'avoue qu'au milieu de toutes les réformes annoncées, celle-là m'était un peu passée inaperçue mais j'ai le papier, je peux le prouver. Dire que j'en suis l'heureux bénéficiaire serait pour tout dire exagéré. Non pas que je ne trouve pas cette situation singulière, non, mais c'est le contexte plutôt répressif qui m'inciterait presque à la prudence. En quelques années, de petits excés de vitesse en ceinture non bouclée, en immatriculation non changée ou au téléphone portable utilisé, je suis devenu au fil de mes quelques 40 000 kilomètres par an, un barbare de la route. Celui que la sécurité routière traque à tour de bras pour faire baisser ce satané nombre de morts sur les routes. Celui que la majorité silencieuse réprimande volontiers pour son insouciance et son irresponsabilité. Celui que le Ministère de l'Intérieur soigne tout de même car à 45 euros minimum le point et 250 euros le stage de récupération à venir je suis un bon client. Sans compter que, la maison ne reculant devant aucun sacrifice, pour faire mes 40 000 kilomètres annuels je mets de l'essence dans mon véhicule, sisi. Le prix de notre cher essence étant taxé à 80%, je deviens client privilégié...

Mais après tout, ceci est, comme d'autres choses incongrues, bien rentré dans les moeurs. Que la sécurité routière soit autant mise en avant ne choque personne, que les automobilistes soient plus que des vaches à lait non plus.

Moi je persiste à dire que la sécurité routière sera assurée quand on formera décemment les nouveaux conducteurs, que l'on suivra les conducteurs tout au long de leur carrière en leur proposant des formations complémentaires : qui sait conduire sur la neige, freiner en urgence ? et lorsque d'importantes sommes seront consacrées à l'aménagement des routes dans une logique non pas financière ou politique mais de réduction des accidents.

Ca me fait tout drôle de prendre la route chaque matin avec mon petit point et d'emprunter une autoroute surchargée, mal entretenue, dangereuse, vieille de 45 ans... de devoir faire attention aux radars automatiques tout en laissant les bolides étrangers et les camions passés car non concernés, de me dire que c'est un peu couillon et pas très significatif de m'être fait verbaliser en 2007 à 92 et 93 km/h au lieu de 90 km/h là où il y a encore deux ans on roulait à 110... et de me dire que je suis le seul à être sanctionné dans cette histoire...

1 commentaire:

Francky a dit…

A partir de demain, tu vas meme pouvoir admirer ton point sur le site du ministere de l'interieur... C bien ca non ? des fois que tu serais negatif, tu pourras le voir...