mardi 9 octobre 2007

Rugby -Témoignage de Cardiff


De notre envoyé spécial à Cardiff, Joël 40

Avant le match, préparation physique et mentale dans un pub
devant Australie Angleterre.
Une ambiance de folie arrosée à la bière.
Les anglais y sont arrivés, pourquoi pas nous ??
Ensuite récupération dans les rues de Cardiff où les noirs ont un avantage
numérique évident (ces traites de britanniques supportentent les blacks)

Après un sandwich vite avalé, direction le stade avec 2 amis et mon frère.
Joël 40 sur le dos et un grand drapeau français, je suis prêt.
1èr rang de la tribune intermédiaire prêt des 22 m. superbe position, en
hauteur, tout prêt du terrain (le stade est très beau)

Entouré de blacks, on cherche les français.
Peu importe, à côté de nous un écossais et sa fille plutôt supporters
français.

Pour nous impressionner, ils commencent par un haka bien sonnore.
Le match débute et avouons le, les blacks nous couvrent de la voix.
On revient timidement en fin de première mi-temps.
Enfin une trêve de 5 mn, il était temps mes cordes vocales souffrent
Et c'est reparti pour 40 mn.
Mais là tout est différent, les marseillaises partent en chandelles
et on suit plutôt bien par des "allez les bleus".

On va les assommer en amplifiant par 2 fois nos puissants cris gaulois
On résiste, on charge, on repousse les avants vocaux all blacks.
Surtout pas de faute, pas de hors-jeu synonyme de crucifixion
si près de la fin.

10 mn interminables à résister.
On les sent faibles et désemparés, surpris par notre héroisme.
On est grand, on est très grand.
Nos drapeaux ne peuvent pas monter plus haut que la longueur
de nos bras et nous le regrettons..

Ils nous regardent et restent sans voix, eux les all blacks, les
maîtres du rugby mondial battus par une cohorte de supporters
qui ce soir là à Cardiff donnent leurs tripes et leurs poumons sans
compter à leur équipe préférée

On quitte le terrain encore sous le choc
Il ne faudra pas moins d'un bon whisky écossais pour reprendre
nos esprits.

Nos adversaires deviennent nos amis dans un pub où les discussions
vont bon train sur les raisons de l'exploit,sur les causes d'un échec.

Des souvenirs à la pelle.
Je me surprends à rêver d'une victoire en finale.
Mais attention, les anglais ont montré une énorme détermination et
beaucoup d'aggressivité dans les rucks.

Ne soyons pas comme les blacks qui nous croyaient plus faible qu'eux.
Pour info, être tout prêt des avants blacks qui chargent à 5 m de notre
ligne d'essai c'est très impressionnant.

On est subjugué par la discipline française à repousser les assauts
sans faire de fautes.

Mention spéciale à nos "petits" gabarits, il faut les avoir bien accrochés
pour se ruer à l'assaut d'un troisième ligne black.

1 commentaire:

Sikora38 a dit…

Wahou ! Ca donne des frissons. Ca devait vraiment etre quelque chose d'y etre.
Pour avoir vécu Argentine - Ecosse au SDF c'etait beaucoup, beaucoup moins prenant...
A+