samedi 12 janvier 2008

Football - Le LOSC arrache le nul face... au dernier

Au bout du temps réglementaire, Yohann Cabaye marque sur coup franc. Mais le stade s'est déjà en partie vidé et sa réussite permet tout juste à Lille d'égaliser face à ... 9 messins. Le jeune milieu de terrain de 21 ans aura, avec cran, sauvé le club d'une piteuse défaite face au dernier de Ligue 1 Metz, et sûrement évité que la crise ne s'ouvre vraiment dans la capitale des Flandres. Dommâge ?

Avion n'aura donc servi à rien. La difficile victoire de l'équipe type lilloise face au club de CFA d'Avion (3/0 mais deux buts dans les derniers instants) en coupe de France nous incitait à la prudence. Bis repetita ce soir pour une prestation fade, lente, crispée... n'en jetez plus...
Metz ne doit qu'à sa nervosité excessive en fin de match et à son manque de confiance de n'avoir pas plié plus tôt cette rencontre.
Les passes perdues notamment ont eu raison de la patience des spectateurs. Il faut dire que Lille est avec 61% de réussite si l'on peut dire, l'équipe la plus faiblarde de la ligue. Imaginez quasi une passe sur deux est une balle perdue !!! une qualité qui se répercute forcément sur tous nos coups de pieds arrétés.
Difficile de construire quoique ce soit dans ces conditions et c'est d'ailleurs ce que font les dogues, à peu prés rien.
Et donc les occasions se sont comptées sur les doigts de la main du Baron Empain aurait dit Desproges avec justesse.
Tafforeau rapidement blessé n'a de toute façon plus grand chose à voir avec celui qui bloquait les meilleurs attaquants européens. Plestan se souvient bien qu'il a longtemps joué en CFA à Monaco, Frau et Kluivert ont attendu vainement les ballons en provenancee d'un milieu de terrain orphelin de Makoun et de toute qualité technique. Honnêtement personne de cette équipe hors Lischteinher et Cabaye ont montré le niveau néecssaire au maintien et c'est bien là tout le problème pour les journées à venir.
Le recrutement est de nouveau un fiasco, en témoigne le prêt cette semaine de Tahirovic en Suisse, lui qui a été acheté il n'y a pas 6 mois...
Dés lors qui pourra redresser la barre ? en l'état aucun joueur seul. Avec quel état d'esprit ? plus le temps passe et plus les joueurs semblent tétanisés, impuissants, perdus.
A l'heure ou le club se gargarise d'un centre d'entraînement parmi les plus high tech d'Europe, que le Grand stade avance pas à pas avec trois candidatures déposées, le Lille sportif s'enfonce dans le doute, l'inconnu.
Ironie de l'histoire, c'est Daniel Gygax, envoyé à Metz par Claude Puel qui ne croyait pas en lui, qui marque ce soir... Quelques heures auparavant nous avions vu un bon Dernis ou Landrin souffrir à Valenciennes sous un autre maillot.
L'autoritarisme de l'entraîneur lillois a progressivement dépouillé l'effectif lillois d'un noyau dur de bons joueurs professionnels, pas géniaux mais solides. Tout le contraire de Valenciennes qui caracole dans le haut du tableau avec une équipe équilibrée et expérimentée : Ouaddou, Belmadi, Roudet, Doumeng, Pujol, Savidan...
Des gars capables de sortir une équipe de l'ornière lors de matchs couperets... tout ce qui nous attend avec ce que nous n'avons pas.
Lille butant face à de valeureux messins fait rentrer Mirallas (20 ans) et Eden Hazard (17 ans, en photo sous les couleurs de la Belgique) pour débloquer la situation.
C'est sur cette absence d'expérience et de maturité que je fonde de grosses inquiétudes pour les semaines à venir.
A voir la prestation cohérente de Metz sous Pouliquen, à entendre Gillot gagner avec Sochaux je n'hésite plus. Il faut bien faire quelque chose puisqu'un an de décadence vient de s'écouler.
Puel doit partir. Son système a vécu. Ses choix sont discutables et discutés. Surtout les résultats ne sont plus là et aucun progrès n'est notable tactiquement ou techniquement depuis bien longtemps. Un nouveau souffle, un nouveau regard est attendu désormais pour redonner du volume au jeu lillois. L'intransigeance physique et comportementale ne suffit pas. Il faut libérer les joueurs seuls à même de sauver le Losc de la relégation. Et recruter un défenseur central et un milieu de métier.
Un mot sur Yvon Pouliquen le sympathique entraîneur messin revit après ses passages à Strasbourg et Grenoble. Du côté de la Meinau j'ai le souvenir de quelques parties acharnées le samedi matin auxquelles il ne dédaignait pas participer... il redonne vie au groupe lorrain. Bon vent à lui et peut être à l'année prochaine...

2 commentaires:

Sikora38 a dit…

ben nous on a JPP qui est bintot libre... ca va etre chaud le Lille-Lens. Mais avant, y'a Sochaux Lille Samedi !
A+

ytty54 a dit…

bah on arrive pas à battre Metz alors faut pas rêver...
On cherchait à faire revenir Sibierski pour se renforcer, donc si on prend Papin à priori ce sera plutôt pour jouer. Papin-Kluivert-Frau ça assure pis si Deschamps et Desailly veulent bien remettre les crampons ça peut faire mal !!!