vendredi 5 décembre 2008

Information - De l'intermittence et du spectacle

Dans la tourmente médiatique des effets d'annonces, rien n'est plus dangereux que de manquer quelques épisodes. Pour ne pas perdre le fil de l'actualité politique de notre pays force est de reconnaître qu'il faut une qualité essentielle : être inactif. Sinon vos occupations vont immanquablement vous faire manquer un plan de quelque chose : un plan contre la maladie, la délinquance, la crise financière, pour les PME ,la relance que sais-je.

Oui d'ailleurs je pense que c'est ce qui manque à la communication gouvernementale, une collection de "Que sais-je ?" reprenant chaque territoire occupé. Oui occupé comme la France ne l'a plus été depuis les années 40. Radio Paris est partout si l'on peut dire. Oui mais voilà, une réunion tardive par ci, un déplacement lointain par là et j'ai perdu le fil. Le pope orthodoxe est mort, Devedjian est nommé à moins que ce ne soit Hortefeu, a y est, je sais plus.
Je savais Patrick Devedjian soucieux d'une autre destinée mais tout de même, basculer dans l'église orthodoxe russe, lui, l'arménien, l'ancien du mouvement d'extrême droite Occident...
Bon alors ce doit être Brice Hortefeu mais cela parait encore plus curieux. même si ces derniers temps c'est vrai qu'il ne sentait plus en sécurité en France comme il le relatait sur BFM :
"Cet été, sur une aire d'autoroute, je rencontre cinq personnes noires. Comme elles ont l'air de me reconnaître, je vais vers elles pour les saluer et je leur demande: Vous êtes d'où? - De Caen - Oui d'accord, mais vous êtes d'où? - Ben... de Caen. Heureusement, j'ai compris à temps et je n'ai pas insisté. C'est là que j'ai compris toute la profondeur de ma mission ".
Mais de là à tout plaquer pour partir au milieu des blancs, certes, mais en terre communiste quand même ! pour un fils de banquier de Neuilly c'est plus qu'une conversion... Pis c'est le parrain, catholique, d'un fils Sarkozy...
Bon mais alors qui pour prendre la tête de l'eglise Orthodoxe ? on ne m'y reprendra pas de sitôt à n'écouter qu'épisodiquement la vie trépidante de notre beau pays. Il n'y a pas si longtemps j'avais connu bien des déboires à me remettre les idées en place quand, dans le même temps, on parlait d'un noir à la Maison Blanche alors queTony Parker remportait tous les suffrages, rentrait dans l'histoire, en atteignant 55 points. 55 points, sacrée majorité pensais-je benoîtement...
Et cette réforme des collectivités teritoriales, quelle affaire : je pensais la réflexion à peine engagée que déjà j'apprenais que la Présidente de la Communauté urbaine de Lille était élue... à Reims mais que son élection était contestée par... la Présidente de la région Poitou-Charente !
C'est à n'y rien comprendre, d'ailleurs, je n'avais rien compris.
Mais maintenant je me méfie, promis je croise mes sources, je vérifie deux fois qu'une.
Alors quand j'ai entendu que notre ancien premier Ministre, Dominique de Villepin, inculpé notamment pour "complicité de dénonciation calomnieuse" dans l'affaire Clearstream, présiderait un conseil consultatif pour aider la Bulgarie à lutter contre ... la corruption, vous croyez tout de même pas que je me suis laissé prendre ?
Quoi, qu'est-ce que j'ai dit ?

1 commentaire:

Adam Tonku a dit…

Avec nos politiques, j'ai bien peur qu'un certain nombre de concitoyens se soient fait prendre.. D'où le dicton : "Bien mal au cul ne profite jamais" ...